fbpx

Alerte VII

Issu de mes 2 longs mois de réflexion, commencé au mois de mai dernier, il a évolué et inévitablement est allé vers le contraste forcé. Ce n’est pas pour rien que l’oeuvre de Ben Ami Koller m’est sensible, j’y retourne, plus fort que jamais.

Maintenant, il y a autre chose qui me tracasse. Le cheval, je le sais, n’est qu’un prétexte à peindre. Mais je n’arrive pas à sortir des formes exactes. Le trait est toujours dosé, je le cherche juste alors que je voudrais un peu plus de moi-même dedans.

Je n’ai pas encore trouvé, je ne sais pas du tout comment faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *