fbpx

Le bonheur est de l’autre côté du pré

Le bonheur est de l'autre côté du pré

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas dit un mot sur les chevaux en général et sur les deux miennes en particulier. Non pas que je n’ai rien à dire, il suffirait de passer deux bonnes heures en ma compagnie pour s’en convaincre, comme tout bon cavalier qui se respecte. J’ai justement trop de chose en tête pour espérer en faire une synthèse. Trop d’interrogation, trop de réflexion, trop de prise de tête et de remise en question… vive l’équitation !

Qui a dit que l’équitation n’était pas un sport ? Je ne saurai trop que préciser que non, ce n’est pas QU’un sport c’est aussi une matière à faire marcher ces petites cellules grises, comme dirait un certain Poirot. Non contente de refaire fonctionner mes muscles qui, pour certain, j’en avais jusqu’à oublier leur utilité, je me mets, tel un chercheur digne du CNRS (au moins), à émettre des hypothèses, résoudre des équations, suggérer et tester des expériences pour valider leur véracité.

Je pense donc je monte. Je monte donc je pense… ahah… hum, quand je vous disais que si ça peut vous éviter d’utiliser le fameux jeu cérébrale soit disant d’entrainement, ça vous fait faire aussi de (mauvais) jeu de mot.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *